PORTRAIT DE ROBERT DU PILLE EN CHASSEUR

Jean DARET (1614 – 1668) 

Nicasius BERNAERTS (1620 – 1678) 

 Huile sur toile, 

131 x 179,5 cm. 

Inv. 2021.1
Signé et daté en bas à droite :
Daret.Invetor.et. Pinxit / Parisiis 1661/ fecit Nicasius / Annimallia
1661

Ce portrait montre Robert du Pille (1597?- 1668), avocat au parlement, conseiller et secrétaire du Roi, en tenue de chasseur accompagné de ses trois chiens, deux épagneuls – un brun, et un noir et blanc moucheté – et un braque noir et blanc. Le tableau est peint à Paris en 1661 alors que ses deux auteurs, Jean Daret et Nicasius Bernaerts, tous deux d’origine flamande, séjournent et travaillent dans la capitale.

Nicasius est l’un des principaux tenants de la peinture animalière flamande à cette époque. La signature très détaillée est explicite : le portrait et la composition générale reviennent à Jean Daret et l’ensemble des animaux à Nicasius. La peinture flamande et la peinture française se mêlent ici, déployant une forme de naturalisme et d’expressivité caractéristiques de l’école flamande, associée au caractère noble et élégant du portrait et du paysage, propre à l’art français du XVIIe siècle.

Ce tableau pourrait être l’un des premiers portraits de chiens de chasse peint en France.

Le chasseur tient sa main sur la tête de l’épagneul qui lui rapporte entre ses crocs la prise du jour. En retour, le chien pose sa patte droite sur la jambe de son maître. Peint quasiment grandeur nature, le fidèle compagnon est décrit minutieusement dans cette attitude de reconnaissance. Nicasius parvient à peindre avec vérité les expressions variées des différents chiens. Le gibier est également traduit avec finesse : un faisan vénéré, deux perdrix, deux lièvres et un pigeon.

Nicasius, qui fut l’élève du grand Snyders, s’affirmera avec Pieter Boel, son compatriote, comme le plus important maître animalier de son
temps en France.