HURE DE SANGLIER

Entourage de Frans SNYDERS (1579-1657) ? 

Huile sur toile 

56 x 70 cm. 

Inv. 975.4.70. Dépôt du musée des Beaux-arts de Rouen 

Vers 1630-1650

Ce tableau provient de la collection de Suzanne et de Henri Baderou, historien de l’art et collectionneur aux goûts variés, amateur de peinture flamande, qui fit don de sa collection en 1975 au musée des Beaux-arts de Rouen. L’attribution à Frans Snyders de cette tête de sanglier est incertaine. Elle revient peutêtre à un artiste de son entourage sans pour autant en connaître le modèle précisément. Jan Fyt (1611-1661) et Frans Snyders furent les principaux tenants de la peinture animalière et de natures mortes de chasse flamandes à Anvers et en Europe. Élève de Pieter Bruegel II et peut-être également de Hendrick Van Balen (1575-1632) à Anvers, Snyders séjourne en Italie en 1608 puis revient s’établir dans sa ville natale où il jouit d’une grande considération. On ne lui connait pas véritablement d’atelier au sens strict du terme mais il s’entoure de plusieurs collaborateurs dont Boel, Nicasius et Fyt, en témoigne son importante production. Snyders peint ses premières scènes de chasse vers 1620 et traite à plusieurs reprises du thème de la chasse au sanglier. Grand gibier abondant en Europe, le sanglier est chassé depuis l’Antiquité et fascine hommes et artistes. La tête de sanglier est ici représentée posée au sol dans un cadrage très serré laissant à peine deviner le reste du corps. Cette imposante hure se détache sur un fond neutre légèrement rouge et interpelle par sa présence. Le peintre s’est attaché à décrire la texture et la couleur du pelage en multipliant de fins traits juxtaposés. Cette représentation fait écho aux terrines zoomorphes en céramique dont on retrouve des exemples dans les vitrines du Salon de Compagnie. Ces objets sont frappés des mêmes accents naturalistes et réalistes qui nous saisissent dans ce portrait de sanglier.