CINQ ÉTUDES DE LAPINS ET UN COBAYE

François DESPORTES (1661-1743)

Huile sur toile
51 x 64 cm. 

Inv. Fp § 2 n° 18. Dépôt du musée national de la céramique de Sèvres 

Vers 1692-1700

Ces études de lapins et d’un cobaye sont utilisées par Desportes dans ses œuvres entre 1710 et 1730. Cette composition se détache stylistiquement des autres tableaux représentant des animaux. Les sujets sont disposés dans un espace qui, s’il n’est pas véritablement délimité, est tout de même régit par une profondeur et une perspective qui donnent l’impression que les animaux ont été véritablement peints sur le vif, en groupe, dans un lieu indéterminé. Les ombres portées sont organisées de manière à appuyer l’effet de groupe. Le fond est particulièrement travaillé avec des nuances de couleurs et de matières. Pourtant, si l’on y regarde de plus près, les deux lapins au second plan ne sont suggérés que par des détails de tête et ne sont pas représentés en entier, affirmant ainsi la qualité d’esquisse de ce tableau. Cette œuvre marginale a pu être copiée d’après une étude ou un tableau de Pieter Boel car l’on retrouve certains de ces lapins et le cobaye dans une œuvre qui lui est attribuée.