TIGRE ROYAL ET CASTORS DANS UN PAYSAGE EXOTIQUE

François DESPORTES (1661-1743)

Huile sur papier collé sur carton 

29 x 42 cm.

 Inv. Fp § 2 n°129. Dépôt du musée national de la céramique de Sèvres 

Vers 1720

Cette esquisse poussée, travaillée au pinceau et à l’huile sur papier et collée sur carton, est réalisée à partir de l’observation d’animaux exotiques que Desportes avait pu mener d’après nature à la ménagerie royale. Le tigre a été peint d’après celui qui se trouvait à la Ménagerie de Versailles. La scène réunit un tigre que Desportes avait préalablement dessiné sur le vif au crayon et dont on conserve deux dessins. Les castors, à moins que ce ne soient des écureuils de Moscovie, semblent effrayés par le majestueux fauve, alors que le singe perché dans un palmier demeure indifférent à la scène. Au second plan, s’abritant sous le palmier, on observe une grue couronnée aux couleurs chatoyantes reprise d’une étude de Pieter Boel, emprunt courant chez Desportes. Il réalisait séparément des études d’après nature et sur le vif de chaque animal, mais qui empruntait également une partie du répertoire de Pieter Boel pour composer de nouveaux tableaux à partir de ces différents motifs combinés.